Assurance-vie : la remise en cause du fonds euros

 

Depuis près de 10 ans, tous les acteurs de l’assurance vie font état de la baisse des fonds euros. En effet, les rendements se sont effondrés de 20 à 35% de 1991 à nos jours et d'ici 2 à 3 ans il est possible que les taux atteignent 2.5%.

Performance assurance vieA la recherche de nouvelles solutions, les gestionnaires d’actifs ont mis en avant certains types de fonds comme le fonds Flexible ou encore les fonds à formule.

Le fonds Flexible est un produit dont  l’allocation d’actifs peut être investie en actions, en produits de taux, en devises, en obligations, en matières premières, en immobilier etc… Le gérant fait ce qu’il veut mais la performance de ces fonds dépend de la qualité du gestionnaire.
Les fonds à formule est un produit où une partie des allocations est investie sur des obligations et sur des supports risqués dont la performance repose sur une formule de calcul. Mais ces fonds sont assez opaques.
Ces deux solutions peuvent en effet dynamiser les rendements d’un contrat assurance vie, mais elles sont risquées.

La solution se trouverait-elle dans un nouveau genre de fonds euros, les fonds en euros actif ?
Le fonds en euros actif se compose de l’actif général de l’assureur et d’une poche de diversification dynamique dans une franchise comprise entre 0% et 30% afin d’accroître le rendement moyen du fonds sur une longue période.
Par exemple EuroSélection au sein d’Axeria Vie où 75% à 80% de l’allocation sont investis dans un fonds en euros classique et 20 à 25% sur les fonds suivants : 1/3 Carmignac Profil Réactif, 1/3 Epargne Sélection et 1/3 LFP Convictions Premium.
Ainsi, l’objectif de ce type fonds est de « surperformer les taux assurance vie des fonds en euros classiques de 0.50% à 0.80% en moyenne en conservant les mêmes garanties ».